,

MANGER : UN MOMENT CONVIVIAL

Dans notre société, manger, c’est partager un moment convivial avec les autres : parents, enfants, amis, collègues, …. Lire la suite

LA GOURMANDISE AU BOUT DES DOIGTS

L’APAS 82 ( avec le soutien de l’ARS, Nestlé Health Science et les institutions de retraite Klésia ) proposent : Lire la suite

COQUES PANNA COTTA CHOCOLAT-VANILLE

DESSERT, COLLATION

Calories : 114 Kcal

RECETTE

   Protéines        5.2g 
   Glucides        14g
   Lipides        4.1g
   Sel           0g

Préparation : 10mn                  Cuisson : 5mn

CHAUD  Ο              FROID  Ο

Ingrédients (4 personnes)

  • 12 coques en chocolat à garnir

PANNA COTTA :

 

  • 200ml de  Clinutren saveur Vanille
  • 1 feuille de gélatine
  • 20 g de sucre de canne complet

 

Réalisation

  • Mettre les coques au frais
  • Plonger la feuille de gélatine  dans l’eau froide pour la faire ramollir.
  • Faire chauffer le Clinutren HP HC Vanille, ajouter le sucre et la gélatine égouttée
  • Mélanger  et  laisser refroidir
  • Garnir les coques avec la  préparation Panna Cotta.
  • Décorez les coques avec des paillettes de chocolat noir et blanc.

Suggestions : La recette est prévue pour 4 personnes avec 3 coques par personne.

Conservation : 10mn à température ambiante, 36h au réfrigérateur

 

ETAT DU PATIENT

 

Indications

 

Jeunes Seniors Ο
Troubles praxiques Ο
Troubles cognitifs Ο
Troubles de la déglutition Ο

 

Statut nutritionnel

 

Normal Ο
Malnutrition Ο
Dénutrition Ο
Dénutrition sévère Ο

APPORTS PROTEINES

Pour 100g : 8,25g Pour 1 portion : 5,2g 

 

ANALYSE NUTRITIONNELLE

CLINUTREN HP HC VANILLE : Liquide de type lacté, hypercalorique, hyperprotéiné, sans lactose. Bouteille de 200ml, 320 Kcal, 20g de protéines. 

 

Le sucre de canne complet, de couleur brune, est un sucre non raffiné qui renferment toutes les vitamines et minéraux du pur jus de canne à sucre. Il a un parfum puissant de vanille et de réglisse et un pouvoir très sucrant.

Le chocolat blanc ne contient pas de cacao, ce qui explique son goût et sa couleur, contient du beurre de cacao, sucre, poudre de lait (apport de Calcium), lécithine et arômes. Aliment très calorique, sucré (index glycémique élevé) et gras.

Le chocolat noir cacaoté est riche en magnésium (fatigue, antidépresseur naturel), catéchines aux propriétés antioxydantes, potassium, fer, zinc, vitamines, et riche matières grasses caloriques.

Les Indications de notre Spécialiste Nutritionniste

Nutritionniste

Laurence PITET

  • Jeunes Séniors à la recherche d’un équilibre alimentaire ou personnes à risques de dénutrition : prise de poids (hypercalorique, hyperprotéiné), d’un plein de vitamines et minéraux avec une fatigue générale.
  • Malnutrition ou dénutrition : Apport de vitamines et minéraux, glucides rapides apportant des calories (perte de poids importante, IMC <18). Maladies avec hypercatabolisme (apport de protéines).
,

L’ACTIVITE PHYSIQUE: pour maintenir l’appétit

L’inactivité peut être une alerte à la dénutrition résultant d’une fatigue physique et morale. Lire la suite

TEMOIGNAGE RENEE 57 ans

« Ma mère a 87 ans, mange et pourtant, elle ne grossit pas, que puis-je faire ? »

La réponse de notre Nutritionniste Laurence PITET :

Laurence PITET

L’amaigrissement d’une personne dépendante et en perte d’autonomie est lié à un problème physiologique et la perte de poids devra être surveillée par un médecin. Dans tous les cas, votre pharmacien pourra vous conseiller et vous donner les médicaments qui peuvent corriger certains symptômes.

Vous devrez observer et comprendre votre « aidé proche ou familial » pour le soulager le plus possible et définir une stratégie à adopter avec votre pharmacien qui connaît les médicaments homéopathiques. Il vous conseillera, vous posera des questions mais vous pouvez aussi vous aider de ces quelques lignes pour anticiper et noter les signes observées chez la personne aidée avant d’aller acheter vos médicaments.

LES SOLUTIONS HOMEOPATHIQUES

Les souches qui peuvent apporter une réponse à un amaigrissement de la personne aidée :

IODUM : Troubles du métabolisme, avec amaigrissement malgré un grand appétit, sensation de chaleur intense, tachycardie et palpitations. Sensation de chaleur générale.

PSORINUM: a toujours faim, mange beaucoup, n’assimile pas et maigrit. A faim la nuit et réclame de la nourriture. Chez un sujet très frileux manquant de réaction.

PHOSPHORUS : avec sensation de vide gastrique, vide au niveau de l’abdomen, vide cérébral, de faiblesse, de perte de vitalité. Envie d’aliments et de boissons froids. Faim impérieuse, dès la fin du repas, faim la nuit.

NATRUM MURIATICUM: Amaigrissement, malgré un fort appétit, surtout du haut du corps, le visage, le cou, le thorax. Sujet pâle, frileux et fatigable.

SILICEA : L’amaigrissement s’accompagne d’une frilosité extrême. Troubles de la nutrition avec altération de l’état général.

TUBERCULINUM : fatigue et amaigrissement malgré un appétit conservé ou souvent augmenté. Faim la nuit.

CALCAREA PHOSPHORICA: chez un sujet longiligne, personne en période de convalescence, faim dévorante, impérieuse sans prise de poids.

Dans tous les cas, on pourra en cas de perte de poids utiliser les médicaments souches de fonds comme SILICEA et rajouter d’autres souches selon les signes. Donner 5 granules 3 fois par jour en dehors des repas pendant 1 mois. L’homéopathie se prend en dehors des prises alimentaires.

Sommeil, nutrition, prise de poids, quels liens pour la personne âgée ?

Le sommeil et les hormones de régulation de l’appétit

Le sommeil est une fonction vitale de l’organisme qui joue un rôle de réparateur et de régulateur. Dormir est indispensable au contrôle de la glycémie, de l’appétit et du poids.

Le sommeil est la plus longue période sans prise alimentaire, c’est donc une période de « jeûne ». Pour résister à cette période, le corps met en place des facteurs hormonaux :

  • Les cellules graisseuses ou adipeuses fabriquent une hormone LEPTINE qui fait disparaître la sensation de faim et augmente la dépense énergétique la nuit
  • L’estomac, le jour sécrète une hormone GHRETINE qui stimule l’appétit.

La réduction du temps de sommeil a pour conséquence une diminution de la sécrétion de LEPTINE et une augmentation de GHRETINE

L’appétit va augmenter naturellement avec une prédilection pour les aliments riches en sucres et graisses.

A côté de ces facteurs hormonaux, le manque de sommeil peut entraîner une prise de poids par d’autres mécanismes :

  • En augmentant la durée d’éveil, on augmente le temps de disponibilité pour manger
  • En augmentant la fatigue et la somnolence, on réduit l’activité physique et on favorise le grignotage.

 

Les conseils de Notre Nutritionniste

 

Laurence PITET

 

Le sommeil est dans l’assiette

Il existe un lien entre une durée de sommeil inférieure à 8 heures/24h et une augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) chez l’adulte et chez le senior. L’IMC permet d’estimer l’excès de graisse dans le corps et de définir une corpulence (maigre, normal, surpoids, obésité) chez la personne. Plus l’IMC est important (<25), plus les risques liés à l’obésité sont importants. Le calcul se fait en divisant le poids (en Kg) par la taille (en mètre) au carré.

Il est donc indispensable de respecter trois repas par jour dont les compositions sont variables et certains aliments induisent le sommeil alors que d’autres sont stimulants.

Le dîner ne devra pas être trop copieux, pris 2 à 3 heures avant le sommeil sous peine de provoquer un réveil trop matinal pour cause de fringale. La digestion entraîne une augmentation de la température du corps, d’autant plus que le repas aura été gras, alcoolisé  et riche en protéines. Or, la baisse de température interne est une condition indispensable au sommeil.

Les aliments qui influencent le sommeil

Les glucides consommés en dehors d’une période d’activité physique facilitent la production de sérotonine, un neurotransmetteur précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Mais il ne faut pas consommer de grosses quantités de sucres le soir sous peine de prendre du poids. Manger du sucre ne suffit pas et il nous faut aussi ingérer du tryptophane, de la vitamine B6 et du magnésium qui sont des précurseurs de la sérotonine. Le tryptophane est un acide aminé que le corps ne sait pas fabriquer et qui doit être apporté par l’alimentation (œufs, produits laitiers, viandes, poissons, légumes secs, riz complet, banane, graines de courge, fruits secs oléagineux, chocolat). Il va permettre la fabrication de la sérotonine dans le cerveau qui nous aide à réguler notre humeur et nous préparer au sommeil.

Les tisanes et le sommeil

Les tisanes peuvent constituer une véritable aide à l’endormissement, en premier lieu parce qu’elles permettent d’instaurer un rituel avant le coucher que le cerveau va interpréter comme un signal du sommeil. La nature de l’infusion va influer sur le cycle du sommeil et la valériane, la passiflore, l’aubépine, la verveine sont connues pour leurs propriétés relaxantes qui vont aider à l’endormissement. Enfin, comme toute boisson chaude (éviter les excitants le soir : café, thé), la tisane va favoriser une baisse de la température interne, par un mécanisme d’échange thermique. Boire une boisson chaude déclenche la sudation qui va rafraîchir l’ensemble du corps et favoriser le sommeil.

Sophie CLAUDET, créatrice des recettes du blog, maillon indispensable de l’équipe MIAM …

Sophie CLAUDET, est cuisinière à l’APAS 82 depuis plus de 10 ans. Elle est en charge de l’élaboration des repas des résidents accueillis à l’accueil de jour.

Lire la suite

EN FORME A TOUT AGE

Vous avez plus de 60 ans et vous souhaitez améliorer votre bien-être physique et psychique…

Les ateliers EN FORME A TOUT AGE, gratuits et sur inscription, établis sur cinq séances sont faits pour vous !

Lire la suite

Les compléments nutritionnels oraux en pratique

Quand puis-je en prendre ?

En complémentation de l’alimentation, pendant 1 mois, renouvelable, les produits Nestlé Health Science peuvent se consommer :

  • Au petit déjeuner
  • En collation
  • Au cours d’un repas

Combien peut-on en consommer par jour ?

Dose recommandée :

  • 1 Renutryl Booster par jour
  • 1 à 3 Clinutren par jour

Comment les prendre ?

  • Les produits Clinutren et Renutryl Booster sont prêts à consommer.
  • Ces compléments alimentaires oraux (CNO) sont concentrés. Il est recommandé de les consommer lentement.
  • Ils peuvent se consommer à la paille, au verre ou à la cuillère.
  • Ils peuvent se consommer en plusieurs fois tout au long de la journée.
  • Après ouverture, conserver le produit au réfrigérateur et consommer dans les 24 heures.

Les conseils de Notre Nutritionniste

 

Laurence PITET

 

  • Pour une meilleure observance du programme nutritionnel qui vous a été conseillé, n’hésitez pas à varier les goûts et les textures et utilisez nos nouvelles recettes salées ou sucrées à base de CNO, c’est un régal ! Ces recettes vont aider à améliorer l’observance de la prise de CNO qui est primordiale pour avoir des résultats de prise de poids significatifs et vont valoriser le rôle de l’aidant en lui proposant des recettes rapides à réaliser et apportant tous les nutriments requis à la personne.
  • Les produits de la gamme Nestlé Health Science peuvent être consommés tiède ou frais. Pour réchauffer votre complément nutritionnel oral, retirer l’opercule puis chauffer au four à micro-ondes sans laisser bouillir. Les recettes de la méthode MIAM (Manger Informer Aider Maintenir) peuvent être consommés chaudes ou froides.
  • La majorité des produits de la gamme Cinutren ou Renutryl Booster sont sans lactose et sans gluten sauf Clinutren Mix, Cinutren Dessert Gourmand et Clinutren Energy Fibre.
  • Pour les besoins nutritionnels des patients dénutris ou à risque de dénutrition atteints de troubles glycémiques, utilisez la solution Clinutren G Plus

Les compléments nutritionnels oraux, c’est quoi ?

Les compléments nutritionnels oraux (CNO) sont des mélanges à base de protéines, prêts à l’emploi. Ils s’adressent aux patients dénutris, résultant d’une carence en apport protidique par rapport aux besoins journaliers (patients âgés, atteints de cancer…). Les compléments nutritionnels oraux sont prescrits par le corps médical.

Notre partenaire en CNO : NESLE CLINUTREN et RENUTRYL BOOSTER

 

 

 

Qu’est-ce que c’est ?

Les compléments nutritionnels oraux (CNO) sont des mélanges à base de protéines, prêts à l’emploi, prescrits par un médecin à des fins médicales pour augmenter l’apport énergétique et protidiques des patients dénutris. Leur indication est donc définie par le médecin traitant, après une évaluation nutritionnelle exhaustive.

A qui s’adressent-ils ?

Les compléments nutritionnels oraux (CNO) s’adressent  aux patients dénutris, résultant d’une carence en apport protidique par rapport aux besoins journaliers (patients âgés, atteints de cancer…). La dénutrition se définie pour les moins de 70 ans par une perte de poids de plus de 5% en 1 mois ou un Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg/taille au carré en m.) inférieur à 18,5, et pour les plus de 70 ans par une perte de poids de plus de 5% sur un mois ou 10% en 6 mois, ou un IMC inférieur à 21 ou un taux d’albumine (dosage sanguin) inférieur à 35 gr.

Comment bien les utiliser ?

Les compléments nutritionnels oraux sont prescrits par le corps médical. Ils ne doivent pas remplacer une alimentation équilibrée mais doivent être consommées  « en plus », à distance des repas, 1h30-2h avant ou après les repas, après avoir été agités. Ils se conservent 24h au réfrigérateur après ouverture, ou 2 heures après ouverture à température ambiante. Ils font partie intégrante du traitement contre la dénutrition. 

Quels bienfaits ?

Les compléments nutritionnels oraux complètent l’alimentation et luttent donc contre la dénutrition. La dénutrition altère la qualité de vie et rend sujet aux infections, escarres, chutes etc… Les compléments nutritionnels oraux favorisent la prise de poids. Ils sont primordiaux dans la prise en charge de la dénutrition et font partie intégrante du traitement. En luttant contre la dénutrition, ils favorisent la guérison, et améliorent la qualité de vie. 

Quels risques ?

Les compléments nutritionnels oraux sont prescrits par le médecin traitant qui a, au préalable, recherché les antécédents de son patient. Il adapte donc le complément nutritionnel au besoin de chacun. Il existe une multitude de gamme de compléments nutritionnels, qui s’adapte donc aux différentes pathologies : sans sucre, sans gluten, certains adaptés aux patients atteints de cancer, d’autres en préopératoire, d’autres adaptés pour les insuffisants rénaux.

Quelles contre-indications ?

Les compléments nutritionnels oraux ont peu de contre-indications puisque la gamme très large (composition et textures) permet d’adapter la prescription aux antécédents du patient.

Quelle réglementation ?

Les compléments nutritionnels oraux sont remboursés par la sécurité sociale pour les patients dénutris, quel que soit la cause de la dénutrition. La première ordonnance d’initiation de traitement doit être faite pour 1 mois maximum, puis le renouvellement peut être fait pour 3 mois maximum après réévaluation par le médecin traitant de la bonne observance du traitement.